Ce projet a pour but de proposer à tout chômeur de longue durée qui le souhaite un emploi à durée indéterminée, rémunéré au SMIC et adapté à ses compétences, sans surcoût pour la collectivité. Des travaux utiles et innovants pourraient voir le jour dans les services à la personne, les services aux entreprises, l’accueil et l’entretien par exemple.

Une phase essentielle du projet réside dans les entretiens avec les demandeurs d’emploi : des centaines ont eu lieu pour connaître leurs motivations, leurs désirs, leurs savoir-faire, leurs compétences… et concevoir à partir de là des emplois adaptés aux besoins du territoire. L’expression des chômeurs de longue durée est ainsi stimulée, encouragée, structurée… pour bâtir de l’innovation et du développement économiques.

Organisme porteur du projet

 

ATD Quart Monde

 

Brève description de l’organisme porteur du projet

Le mouvement ATD Quart Monde veut contribuer à bâtir une société où chacun aura sa place pleine et entière. Pour cela, il veut donner la priorité aux plus exclus. Il a fait évoluer la lutte contre la pauvreté pour la faire passer d’objet de charité à lutte pour les droits de l’homme. Né dans un bidonville de Noisy-le-Grand dans les années 1950, il est à l’origine d’un grand nombre d’avancées législatives comme le Revenu Minimum d’Insertion (RMI, ancêtre du RSA), la Couverture Maladie Universelle (CMU) ou le Droit au logement opposable (DALO).

 

Personnes concernées par l’initiative

Chômeurs de longue durée, en partenariat avec des élus, des chefs d’entreprise et des habitants des territoires concernés. Une expérimentation est à l’œuvre dans quatre territoires : Pays de Colombay et du Sud Toulois (Meurthe-et-Moselle) ; Pipriac et Saint-Ganton (Ile-et-Vilaine) ; commune du Val de Bargis et communauté de communes « Entre Nièvre et Forêts » (Nièvre) ; communauté de communes du Grand Mauléon (Deux-Sèvres).

 

Moyens mis en œuvre

  • Moyens humains : plusieurs centaines de chômeurs de longue durée contactés ; plusieurs centaines de chefs d’entreprise, d’élus, d’associations et de bénévoles mobilisés.
  • Moyens institutionnels : collaboration avec Pôle Emploi, avec les collectivités territoriales et quelques députés.
  • Moyens matériels : mise à disposition de plusieurs membres d’ATD Quart monde pour ce projet.

 

Calendrier du projet

1ère phase : information en direction de la population des territoires d’expérimentation. Obtention de l’accord des collectivités (de juin à décembre 2014).

2e phase : rencontres individuelles avec les chômeurs de longue durée pour connaître leurs compétences et leurs motivations (année 2015).

3e phase : estimation des besoins des territoires en termes d’emplois, en concertation avec les agriculteurs, entreprises, élus, institutions et habitants (année 2015).

4e phase : création des entreprises conventionnées qui recruteront les chômeurs de longue durée ; évaluation de l’expérimentation (sur 5 ans) avec Pôle Emploi, pour ensuite l’étendre à l’ensemble du territoire national (la date de lancement dépendra des possibilités d’évolution du cadre législatif).

 

Les principaux acteurs qui portent financièrement le projet

  • ATD Quart Monde (pour les premières phases de préparation et d’organisation)
  • État (la réaffectation des coûts dus à la privation durable d’emploi – à hauteur de 15 000 euros par an par demandeur- financerait en partie la création de ces emplois délaissés faute de rentabilité ; un projet de loi est en cours d’élaboration).
  • Mécènes publics et privés.

 

Contact

Patrick Valentin, responsable du Réseau Emploi-Formation. Tél. : 06 26 21 51 15.

Mail : unemploiundroit@atd-quartmonde.org