Quatre organisations mènent un projet de réflexion collective sur la refondation de la protection sociale, en s’inspirant de pistes québécoises en ce domaine. Le but est de favoriser la participation des premiers concernés (les personnes en situation de pauvreté, d’exclusion ou de grande précarité) et de renforcer la capacité de tous pour agir ensemble.

Des journées de formation aux techniques de mobilisation et des carrefours de savoirs entre les personnes les plus précaires et les autres ont été organisées dans toute la France pour permettre de donner la parole aux personnes les plus concernées par les aides sociales. Au cours de ces journées, les équipes recueillent les avis et expériences des uns et des autres afin d’aboutir à l’élaboration de textes susceptibles d’être proposés aux pouvoirs publics.

La démarche s’est ensuite structurée avec la création d’un « Collectif pour une refondation sociale solidaire », la création d’un site Internet, la publication de « contes de la protection sociale », la rédaction d’une tribune « Une protection sociale solidaire est possible » et l’invitation faite aux citoyens à la signer.

Les organismes porteurs du projet

Le projet est aujourd’hui porté par un « Collectif pour une refondation sociale solidaire », né de l’alliance entre trois organisations : Secours catholique, Fédération des centres sociaux et association AequitaZ. Une quatrième les a ensuite rejointes : le Réseau des Accorderies.

Brève description des organismes porteurs du projet

  • Secours catholique 

Fondé en 1946, le Secours Catholique-Caritas France, association loi 1901 à but non lucratif et reconnue d’utilité publique, vient en aide aux plus démunis, sans distinction de race ou de religion. Son réseau de 67 000 bénévoles (4 000 équipes locales) agit quotidiennement partout en France avec le soucis d’associer les personnes en précarité à la recherche et mise en œuvre de solutions pour sortir de la pauvreté. L’association soutient également plus de 700 projets de lutte contre la pauvreté dans le monde.

www.secours-catholique.org 

  • Fédération des centres sociaux 

Association créée en 1922, la FCSF fédère 1 000 centres sociaux et socioculturels français dont l’activité s’articule autour de trois valeurs fondatrices : la dignité humaine, la solidarité et la démocratie. Nés en Angleterre, les centres sociaux sont un lieu de quartier à vocation sociale globale, ouvert à l’ensemble de la population habitant à proximité et offrant accueil, animation, activités et services à finalité sociale.

www.centres-sociaux.fr 

  • AequitaZ

AequitaZ est une association nationale créée en 2012 pour dépasser le sentiment d’impuissance généré par les peurs, les replis et les injustices de ce monde. Pour affirmer notre pouvoir d’agir et contribuer à un monde plus juste et plus doux. C’est pourquoi l’association expérimente des actions politiques et poétiques qu’elle essaime progressivement. AequitaZ intervient également au sein d’associations, de collectivités locales ou d’institutions et d’entreprises pour créer avec elles des solutions inédites face aux défis qu’elles rencontrent.

www.aequitaz.org

  • Le Réseau des Accorderies

C’est au Québec, en 2002, que le concept solidaire de l’Accorderie voit le jour. Ses caractéristiques : lutter contre la pauvreté et l’exclusion et favoriser la mixité sociale. Il repose sur un principe simple et original : proposer aux habitants d’un même quartier de se regrouper pour échanger entre eux des services, sur la base de leurs savoir-faire et ce, sans aucune contrepartie financière.

www.accorderie.fr 

Personnes concernées par l’initiative

Ce sont les personnes en grande précarité qui sont principalement concernées par la dynamique afin de faire entendre leurs voix dans le chantier de la refondation sociale. Mais tous les citoyens sont invités à signer la tribune « Une protection sociale solidaire est possible ». Et les politiques sont interpellés en réponse à la dynamique ainsi engagée. 

Moyens mis en œuvre

Des équipes pluridisciplinaires (directeurs, animateurs, bénévoles) s’affèrent au bon déroulement et à la cohésion du projet.

Chaque structure organise des rencontres/débats et des journées de formation. Le Collectif utilise plus spécifiquement les compétences d’AequitaZ en matière de participation des citoyens et d’animation de carrefours de savoirs.

Le site Internet (http://protectionsocialesolidaire.org) permet de rassembler les contributions successives et de faire signer la tribune aux citoyens.

Deux numéros des « Contes de la protection sociale » ont également été publiés : le premier, en 2017, relate le lancement de la démarche et reflète la volonté de « regarder la protection sociale à partir de la vie des gens » ; le deuxième, en 2018, comporte notamment « Sept principes pour une protection sociale solidaire ». Ces deux éditions sont accessibles sur le site et en format papier.

Calendrier du projet

  • 2015 : démarrage de la démarche par deux séminaires exploratoires de trois jours chacun.
  • 2016-2017 : structuration et approfondissement de la démarche, avec notamment :
  • trois carrefours des savoirs : « Repenser le système de protection sociale » (avril 2016) ; « La protection sociale, entre la vie et le panier » (septembre 2016) et « La protection sociale, premières synthèses » (mars 2017) ;
  • deux séminaires stratégiques : « Détours vers le pacte social et fiscal » (juillet 2016) et « Explorer les possibles : horizons, cartes et chemins » (septembre 2017).
  • En mars 2017, lors d’un rassemblement de toutes les structures, le souhait est exprimé d’élargir le projet à d’autres organisations de la société civile (associations, syndicats…). Le Collectif pour une protection sociale solidaire est créé et le Réseau des Accorderies le rejoint rapidement. D’autres organisations, telles que la Fondation Abbé Pierre ou la Fédération des acteurs de la solidarité (ex-Fnars), constituent un « second cercle » de partenaires autour du noyau dur du Collectif.
  • Janvier 2018 :
  • nouveau carrefour des savoirs sur le lien entre protection sociale et écologie ;
  • lancement de l’enquête annuelle du Secours catholique sur l’« état de la pauvreté 2018 » ; une large part de ce rapport statistique (enquête auprès de 3 300 personnes, sur la base d’un questionnaire de plus d’une heure) sera consacré à la protection sociale.
  • Avril 2018 : séminaire de travail sur « Droits sociaux et diversité des contributions ».
  • 14 juillet 2018 : rencontre du Collectif avec la Fondation Abbé Pierre et la Fédération des acteurs de la solidarité (ex-Fnars).
  • 8 novembre 2018 : grande journée nationale du Collectif pour une protection sociale solidaire. Les résultats de l’enquête annuelle du Secours catholique y sont rendus publics.

Les principaux acteurs qui accompagnent financièrement le projet

Chacune des quatre structures vit de ses propres financements (dons, subventions, etc.). Le Secours catholique apporte près des deux-tiers du financement, la Fédération des centres sociaux près d’un tiers, AequitaZ et le Réseau des Accorderies le reste.

Contacts

  • Aequitaz : manu.bodinier@aequitaz.org Tél. : 06 77 17 77 57
  • Fédération des Centres Sociaux : responsable du suivi du projet : denis.tricoire@centres-sociaux.fr Tél. : 06 31 93 96 85
  • Secours catholique : responsable action et plaidoyer France : Daniel Verger daniel.verger@secours-catholique.org

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *