Le projet fait écho à l’initiative du pape François d’offrir un Jubilé aux prisonniers du monde entier dans le cadre du Jubilé extraordinaire de la miséricorde.

Le film « Bonne arrivée à la MACO, papa François » a été tourné à la Maison d’Arrêt de Correction de Ouagadougou (Burkina Faso). Il est essentiellement conçu à partir de la parole des prisonniers. Le réalisateur a invité les détenus à imaginer ce qu’ils diraient au pape si celui-ci venait leur rendre visite à la MACO. Son film montre les violations des droits à la dignité des prisonniers dans une prison surpeuplée, malnutris, sans activités, sans éducation, oubliés pour beaucoup dans le non-droit et hors de tout avenir. Il s’agit de sensibiliser la société civile au sort et aux problèmes des personnes détenues, de rappeler leur condition humaine et les impératifs de respect et de fraternité que cela oblige.

L’organisme porteur du projet

Filmogène

Brève description de l’organisme porteur du projet

Depuis 2000, Filmogène produit, réalise et distribue exclusivement les films tournés dans les prisons par Janusz Mrozowski. Cet ancien journaliste à l’ORTF, franco-polonais-burkinabé, est devenu réalisateur et, depuis 1999, parcourt, caméra à la main, centrales et maisons d’arrêt, en Pologne comme en Afrique (il n’a plus obtenu d’autorisation en France après 2002).

Personnes concernées par l’initiative

D’un côté, les détenus de la MACO qui témoignent dans le film de Janusz Mrozowski.

De l’autre, les spectateurs du film : les enfants mis à part, celui-ci s’adresse à tous les publics, sans distinction d’âge, de nationalité ou de religion. 

Moyens mis en œuvre

Le réalisateur a accepté de faire tout le tournage (deux séjours de six semaines à Ouagadougou) sans se rémunérer.

Filmogène a réalisé tout le travail de montage, mixage, étalonnage, réalisation des génériques et versions en langues étrangères.

Le Secours catholique (qui a soutenu financièrement le projet), mais aussi des associations intervenant dans les prisons (comme l’OIP et Genepi) constituent autant de relais pour organiser en France des projections-débats.

Calendrier du projet

Octobre-novembre 2016 : premier séjour de six semaines à Ouagadougou pour le tournage.

Décembre 2016-janvier 2017 : deuxième séjour de six semaines à Ouagadougou pour le montage de la copie de travail.

15 octobre 2017 : première mondiale de « Bonne arrivée à la MACO, papa François » au Festival de Varsovie, en présence d’un envoyé spécial du Vatican (bientôt suivie d’une projection au Vatican, puis à la prison romaine de Rebibbia).

Décembre 2017 : troisième voyage au Burkina-Faso pour participer au Festival Ciné Droit Libre ; projections au Centre culturel français Georges Meliès, dans un quartier populaire et à la MACO.

Février-mars 2018 : quatrième voyage à Ouagadougou ; préparation de la sortie en salles au Burkina-Faso, repoussée à cause de l’attentat du 2 mars. Cependant, il est décidé de maintenir des projections le 9 mars, à la MACO, puis au Ciné Burkina.

Juin-juillet 2018 : plusieurs projections en France (Grenoble, Autun, Viry-Chatillon).

Août 2018 : projections dans deux prisons au Canada.

Les principaux acteurs qui accompagnent financièrement le projet

Secours catholique – Caritas France (département « Prison-Justice »), Association Georges Hourdin, Fondation La Ferthé. 

Contacts

Janusz Mrozowski

Filmogène : 30, rue Charlot 75003 Paris.

Tél. : 06 82 89 81 32

Courriel : filmogene@gmail.com

Voir le film

Deux films annonce :

https://vimeo.com/237390369

https://vimeo.com/237863042

Pour voir le film dans son intégralité, demander à Janusz Mrozowski : filmogene@gmail.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *