Le « Café de l’Atelier » est un lieu ouvert par l’association “Atelier coopératif et citoyen” en plein vieux Vannes afin d’échanger et de décider la mise en place de différentes coopérations entre, d’une part, des personnes vivant diverses formes de solitude liées à leur situation de précarité ou de souffrance psychique et, d’autre part, des citoyens intégrés dans la vie de la cité.

Le café est un lieu convivial où les personnes – au nombre d’une bonne vingtaine en moyenne – se retrouvent deux fois par semaine. Chacun peut venir proposer des actions solidaires : elles sont mises en place ensemble et les décisions sont prises collectivement afin d’établir un échange et d’apprendre les uns des autres. Un grand tableau permet de recenser les propositions faites.

Le café sert aussi de lieu de formation : une première a été organisée sur l’accueil en juin 2015, une autre sur la co-responsabilité en novembre 2015. Différents thèmes de débat sont aussi abordés : la relation à l’alcool, les rapports homme-femmes. Tout cela contribue à l’expression des personnes les plus vulnérables et à leur construction citoyenne.

Organisme porteur du projet

 

L’association « Atelier coopératif et citoyen » de Vannes

 

Brève description de l’organisme porteur du projet

Créé en juin 2013, l’Atelier coopératif et citoyen projetait de monter un atelier permanent, animé par deux salariés, mais il n’a pas obtenu les financements suffisants pour cela. L’idée est de créer les conditions du dialogue et de la coopération entre les personnes intégrées à la vie de la cité et celles qui ne le sont pas autour de chantiers solidaires : préparer la collecte de la Banque alimentaire ou la journée du 17 octobre d’ATD Quart Monde, aller arracher des plantes invasives sur une île, produire des légumes à distribuer aux voisins, aider des familles monoparentales à emménager dans le quartier…

L’association compte 40 adhérents et huit administrateurs, parmi lesquels deux personnes en situation de précarité (l’objectif est d’arriver à moitié/moitié ).

Personnes concernées par l’initiative

D’une part, des personnes vivant diverses formes de solitude liées à leur situation de précarité ou de souffrance psychique (situation pathogène) : certaines viennent de l’hôpital de jour, d’autres sont des chercheurs d’emplois qui ont du mal à intégrer les dispositifs d’insertion classiques.

D’autre part, des citoyens intégrés, retraités ou salariés, volontaires pour consolider le lien avec les personnes plus isolées, dans une démarche de coresponsabilité de l’action.

Moyens mis en œuvre

Le Café de l’Atelier est un lieu de convivialité, fondu dans la ville, ouvert à tous, deux après-midi par semaine et un dimanche par mois. Des bénévoles aux parcours et statuts sociaux différents tiennent le café en équipes, qu’ils soient avec ou sans emploi, propriétaires, locataires ou hébergés, isolés ou en familles… Les personnes qui viennent au café paient un prix modique de 50 centimes pour une boisson.

Calendrier du projet

L’association existe depuis 2013.

Le Café de l’Atelier a ouvert ses portes en juin 2015.

Les principaux acteurs qui portent financièrement le projet

20 000 € accordés par le député Hervé Pellois sur sa réserve parlementaire permettent de financer le local du Café (650 € de loyer mensuel). L’association est en train de chercher d’autres financements afin de pouvoir pérenniser le lieu.

Contact

Olivier Capon : 06 17 47 93 31

ateliercitoyen56@gmail.com