Dans l’esprit de Diaconia 2013 à Lourdes, le projet de RCF (Radios chrétiennes francophones) est de donner la parole aux personnes en situation de fragilité dans notre société, de contribuer ainsi à leur dignité et de sensibiliser les auditeurs à leur situations.

En 2015-2016, une première série de dix émissions mensuelles de 55 minutes ont ainsi été réalisées, sous le titre « Vous avez dit fragile ? » (et le sous-titre « Faire entendre la voix des personnes en situation de grande pauvreté »).

Chaque émission est réalisée en direct (devant un public), ou enregistrée dans les conditions du direct, dans une ville différente du réseau RCF : l’itinérance du programme permet de toucher directement un public de proximité, sensibilisé lors des forums. Chaque émission se fait en lien entre une radio locale de RCF, une institution et des acteurs associatifs œuvrant auprès des plus fragiles.

Compte tenu de l’impact de la première série, une deuxième série de dix émissions a été réalisée en 2016-2017. Ces deux séries ont été relayées sur le site Internet de RCF.

L’organisme porteur du projet

RCF (Radios chrétiennes francophones).

Brève description de l’organisme porteur du projet

RCF (Radios chrétiennes francophones) est un réseau de 60 radios locales et 250 fréquences réparties sur l’ensemble de la France et en Belgique. RCF accompagne tous les jours près de 600 000 auditeurs (2,5 millions de personnes différentes en un mois).

La première radio RCF a été créée en 1986 sous l’impulsion de la conférence des évêques de France à l’occasion de la visite du pape Jean-Paul II en Rhône-Alpes en utilisant les moyens techniques de la radio du diocèse de Lyon, Radio Fourvière, créée quatre ans plus tôt.

Personnes concernées par l’initiative

D’un côté, les personnes dites « fragiles » : pour elles, le simple fait d’avoir la parole et d’être entendues sur un média de large audience représente la reconquête d’une part de dignité. S’exprimer sur ses difficultés, mais aussi partager ses joies, son espérance, son regard sur le monde, c’est une forme de socialisation. À chaque émission, ce sont plusieurs dizaines de personnes qui sont mobilisées localement dans les dix villes accueillant les forums.

De l’autre, les auditeurs de RCF (des centaines de milliers) : ils attachent une très grande importance à ce qui les relie au monde et aux témoignages. Cette réalité des personnes fragiles, directement exprimée, les invitera à changer leur regard.

Cette programmation doit aussi trouver un écho sur le terrain, notamment dans les diocèses et les paroisses, mais aussi dans le tissu associatif local, à l’occasion des forums accompagnant chaque émission.

Moyens mis en œuvre

Les moyens logistiques, techniques et humains de dix radios locales (une par émission) du réseau RCF sont mobilisés. Si nécessaire, la réalisation technique est prise en charge par le national (mobilisation d’un technicien, transport du matériel…).

Chaque émission se construit avec des associations œuvrant au service des plus défavorisés. Le responsable de l’émission, avec l’équipe de « Participation et fraternité » (Daniel Maciel et Elisabeth Drzewiecki), consacre une large part de son temps à la préparation : affinage du thème, choix des témoins, formation des personnes à la prise de parole, temps d’interviews individuelles, organisation d’un temps convivial le jour de l’émission…

Pour Internet, en amont de chaque émission, un webdoc est réalisé à base de textes, photos, interviews et témoignages des personnes impliquées dans le sujet.

Calendrier du projet

Les émissions se sont déroulées, à raison d’une par mois, de septembre 2015 à juin 2016. Parmi les thèmes abordés : « Parents de double culture », « Fragilité psychique », « Migrant n’est pas mon nom »… Chaque émission était diffusée le mardi à 21h, puis rediffusée le dimanche.

Compte tenu des excellents retours – de la part des participants comme des auditeurs –, une deuxième série de dix émissions, exactement selon le même principe, ont été diffusées une fois par mois (avec reprise le week-end) de septembre 2016 à juin 2017.

Les principaux acteurs qui accompagnent financièrement le projet

Le soutien de l’Association Georges Hourdin a permis de financer l’intervention de « Participation et fraternité » : cette association prépare chaque émission en permettant la mise en confiance des personnes en situation de fragilité.

Contacts

RCF

Guillaume Réquédat, directeur du développement

Tél. : 06 76 48 57 87

Courriel : guillaume.requedat@rcf.fr

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *