Le Collectif vise à générer les conditions nécessaires à ce que chacun puisse vivre dignement sans pauvreté en Rhône-Alpes et à obtenir des changements, notamment dans les politiques publiques locales, à travers la mobilisation collective du plus grand nombre. Après la marche régionale de l’été 2010 et la rédaction d’un Livre blanc, porteur de propositions et de revendications ciblant des causes de la pauvreté dans la société, une nouvelle marche a été organisée en 2011. Son slogan était « pour tous, la garantie d’un revenu stable, un logement choisi et décent, l’égalité d’accès aux soins ».

Plus »

Cette recherche-action a eu pour objectif de reconstituer et de transmettre l’histoire des luttes qu’ont menées les personnes issues des immigrations à Grenoble dans la seconde moitié du 20e siècle et jusqu’à aujourd’hui. Cette histoire est destinée à alimenter les combats actuels pour l’égalité, en répondant aux questions suivantes : dans quelles conditions les immigrés sont arrivés et arrivent en France ? Quelles luttes doivent-ils mener pour leur droit au logement, au travail, à la santé… ? Qui les a soutenus et comment ?

Plus »

Le projet vise la création d’un roman graphique recueillant des récits de vie des personnes fréquentant l’association Solexine. Prenant la forme de portraits, d’interviews, de dessins ou de rencontres dialoguées, ces textes et illustrations ont pour objectif de valoriser les parcours de vie des adhérents en situation de précarité. Pour ce faire, depuis février 2018, se tient chaque dimanche un atelier intitulé « Résidence livre ». Il est notamment encadré par une écrivaine et un illustrateur, professionnels de l’édition, qui encouragent l’expression à partir de techniques artistiques. L’association souhaite, ainsi, faire connaître Solexine et ses actions à un public plus large.

Plus »

Ces 3 journées permettent à des professionnels et des personnes en difficultés sociales de se former ensemble sur les questions liées à la santé. Chaque participant est à la fois formateur et formé. L’objectif est de partager, de mieux comprendre les logiques et représentations des uns et des autres et de provoquer des prises de conscience, notamment chez le personnel soignant. Ensemble, les participants trouvent des pistes de solutions pour mieux communiquer et mieux se comprendre.

Plus »

Cause commune est une démarche de mobilisation et de regroupement d’habitants de quartiers populaires pour qu’ils agissent ensemble en vue de l’amélioration de leurs conditions d’existence et celles de leurs concitoyens.

Plus »

Le projet a pour but de faciliter l’expression des citoyens en processus d’exclusion, du fait de leur pauvreté, sur les points cruciaux de leur vécu et sur les solutions qu’ils proposent face à ces problèmes (très bas revenus, chômage durable, entraves dans l’accès à la formation, aux soins, à la culture … mais aussi déficit de reconnaissance sociale).

Les objectifs poursuivis sont de mettre en relief, à partir de situations précises, les capacités de proposition et d’organisation des citoyens en précarité, de permettre aux divers types de citoyens de vérifier que le dialogue entre eux et la construction en commun de réponses aux situations de pauvreté sont possibles, et d’amorcer des réalisations issues des propositions.

Plus »

Depuis janvier 2014, l’Alliance citoyenne accompagne l’émergence d’une campagne pour l’amélioration des conditions d’accueil des étrangers dans l’agglomération grenobloise. Le but est de construire une alliance entre des étrangers qui subissent des dysfonctionnements institutionnels (hébergement, allongement des délais, etc.), des associations qui agissent déjà sur ces problématiques et des associations communautaires (association des Sénégalais de l’Isère, association des Congolais de Grenoble, etc.) pour faire pression sur les institutions locales et obtenir des améliorations des conditions d’accueil des étrangers dans l’agglomération.

Plus »

Ce film a pour objet de permettre l’expression directe des gens du voyage sur leurs conditions de vie et leur demande de sédentarisation, leurs relations avec la population autochtone et celles, souvent difficiles, avec les élus des différentes collectivités territoriales et les représentants de l’État.

La démarche a pour but d’aider les personnes concernées à trouver une place de citoyen à part entière dans une société qui les rejette, de leur rendre leur dignité face aux élus et au reste de la population, de faire respecter la spécificité de leur culture. Le film a été présenté au Festival des Gens du voyage à la Roche sur Foron (74) le 18 juin 2011.

Plus »