Le projet vise un double objectif : (1) l’étude critique des démarches participatives et en croisement des savoirs et des pratiques avec des personnes en situation de pauvreté, interrogeant les conditions qui garantissent l’autonomie et la réciprocité des différents savoirs, la co-production et la rigueur des démarches et des résultats, et (2) la définition et qualification du savoir d’expérience des personnes en situation de précarité et de pauvreté et sa plus-value dans la co-construction avec les différents savoirs.

Les étapes de l’étude ont été :

  • définition des problématiques à partir de trois recherches participatives et en croisement des savoirs impliquant des personnes en situation de précarité et pauvreté
  • intervention des personnes en situation de pauvreté sur la construction de leur propre savoir (à partir d’un travail collectif avec leurs pairs ayant participé à des co-formations avec des professionnels)
  • 4 interventions de chercheurs et professionnels sur les problématiques énoncées
  • co-écriture d’un appel – argumentaire pour développer les recherches participatives en croisement des savoirs et créer un espace collaboratif permanent

Plus »

Rares sont les voix qui s’élèvent, par delà les haut murs des prisons, pour témoigner des conditions de vie, de travail, de prise en charge sanitaire et sociale, du quotidien des personnes détenues. A l’air libre donne la parole à quelques uns de ceux qui n’ont pas pour habitude de la prendre, et questionne par la même occasion le spectateur sur la place que la société accorde à l’expression de ceux d’entre nous qui sont passés par la case prison : une parole le plus souvent socialement disqualifiée. Une parole de « détenus » qui est d’autant plus écoutée qu’elle est délivrée dans un environnement « neutre », loin des murs et des barreaux des prisons qui provoque souvent sa mise à distance, son inaudibilité.

Site internet du film : http://alairlibre-lefilm.com

Plus »

L’école de la réussite pour tous est un projet de rapport d’avis du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE), destiné à apporter des préconisations pour un cadre scolaire plus juste, égal et avec une plus grande considération de ses acteurs. Des rencontres ont été organisées afin de consulter les expériences et avis des différents acteurs de l’école (élèves, parents, professeurs…).

Des personnes en situation de grande pauvreté et d’exclusion ont notamment été interrogées afin de mieux comprendre leurs préoccupations et demandes vis-à-vis de l’école. Au final, quatre thèmes de préconisations ont été retenus : “Une école plus inclusive pour tous”, “Faire de l’école un lieu social”, “Utiliser des pratiques pédagogiques innovantes” et “Un renforcement de la formation pédagogique”. L’essentiel de ce travail s’est donc basé sur l’expression des personnes en situation de grande pauvreté et d’exclusion.

Plus »

Ce projet a pour but de proposer à tout chômeur de longue durée qui le souhaite un emploi à durée indéterminée, rémunéré au SMIC et adapté à ses compétences, sans surcoût pour la collectivité. Des travaux utiles et innovants pourraient voir le jour dans les services à la personne, les services aux entreprises, l’accueil et l’entretien par exemple.

Une phase essentielle du projet réside dans les entretiens avec les demandeurs d’emploi : des centaines ont eu lieu pour connaître leurs motivations, leurs désirs, leurs savoir-faire, leurs compétences… et concevoir à partir de là des emplois adaptés aux besoins du territoire. L’expression des chômeurs de longue durée est ainsi stimulée, encouragée, structurée… pour bâtir de l’innovation et du développement économiques.

Plus »

Les Parlements libres des jeunes ont pour objectif de mettre en avant les préoccupations des jeunes adultes de 18 à 30 ans (questionnement économique, questionnement sur les discriminations) vivant en milieu populaire ou rural, avec ou sans qualifications. Tous peuvent s’exprimer lors d’assemblées annuelles pour mieux construire la société de demain.

Ces rencontres permettent à chacun de ces jeunes adultes de faire entendre leurs colères, leurs espoirs ou leurs rêves. C’est également l’occasion pour eux de s’unir, d’avoir confiance en leurs capacités et de s’organiser collectivement pour améliorer leurs conditions de vie et leur accès au monde du travail.

Plus »

A la demande de personnes en situation de grande précarité engagées dans le Mouvement ATD Quart Monde et avec elles, une recherche-action a été lancée en Lorraine en 2009 afin de créer un contrat de garantie santé et prévoyance qui réponde le mieux possible à leurs besoins. Les personnes en situation de pauvreté ont notamment défini le “panier de soins” adéquat à leurs besoins. A partir de cette première démarche régionale, une réflexion s’est engagée pour la généraliser à toute la France.

En juin 2013, la création de l’Association pour l’accès à la Complémentaire Santé des populations en Précarité (ACS-P) a permis, au travers d’une association nationale, de proposer un contrat santé et prévoyance inspiré de ce modèle. Cette nouvelle forme d’aide est ainsi née de la mobilisation et de la consultation des citoyens en situation de précarité et de pauvreté, ce qui est rare.

Plus »

Et Ma Parole ! est un journal/blog écrit par les personnes hébergées et accueillies dans les centres Emmaüs Solidarité. Il est partie intégrante de la mission « Emploi et cyber-espace », qui a pour objectif de rompre la fracture numérique.

Tous les numéros de “Et Ma Parole !” sont accessibles ici.

Plus »

Le rassemblement  vise à réunir toutes les personnes engagées dans la Maison de Marthe et Marie (anciennes, actuelles et futures colocataires des trois maisons ; membres du conseil d’administration ; salariées et bénévoles) pour un weekend. Il a pour but de développer le projet de l’association après 5 années d’existence en essayant de répondre au mieux aux besoins des femmes enceintes accueillies et de leurs nouveau-nés. Des ateliers sur différents thèmes permettent des espaces de dialogue. Cette rencontre a aussi pour but de partager des moments ludiques et festifs tous ensemble dans une ambiance familiale.

Plus »

A partir du livre de Thomas More, L’Utopie, qui prône notamment la tolérance et la discipline au service de la liberté, à travers un monde imaginaire et merveilleux, le projet se propose de donner des moyens d’élaborer un avenir pour soi et les autres, à travers une expression individuelle et collective.

Viva Utopia ! a pour but de :

  • Favoriser et valoriser la parole et la sensibilité de chacun, grâce à l’élaboration d’un projet culturel et artistique commun avec l’exigence d’une création de qualité qui sera diffusée le plus largement possible.
  • Ouvrir de nouveaux champs culturels et artistiques à des personnes en situation d’exclusion qui ont rarement accès aux institutions culturelles.
  • Favoriser l’accès à l’autonomie par l’acquisition de savoirs culturels et techniques, de savoir-faire et savoir-être qui faciliteront l’insertion sociale et professionnelle.

http://www.pulsart.org/2_vivautopia.htm

Plus »

Les universités populaires d’ATD Quart Monde ont été créées en 1972. Ce sont des lieux de dialogues, d’échanges et de formation où se mêlent des personnes en situation de pauvreté et d’autres citoyens qui ne vivent pas cette situation mais veulent apprendre à lutter contre la misère avec ceux qui la vivent. De ces expériences et de ces rencontres naissent de nouvelles idées afin de mieux combattre les causes de la pauvreté. Il existe des universités populaires d’ATD dans dix régions françaises, mais aussi en Belgique, en Suisse, en Espagne, au Canada, aux Pays-Bas et au Luxembourg. Les universités populaires ont contribué à l’accession du mouvement au Conseil économique, social et environnemental.

Plus »